top of page

Est-ce que 6 jeunes portugais peuvent gagner une action en justice contre 32 gouvernements ?


Est-ce que 6 jeunes portugais peuvent gagner une action en justice contre 32 gouvernements ? actualités portugal
Est-ce que 6 jeunes portugais peuvent gagner une action en justice contre 32 gouvernements ? - PBN

Actualités changement climatique Portugal - 6 jeunes militants portugais poursuivent 32 gouvernements dans la plus grande action en justice sur le changement climatique lors d’une audience publique tenue à la Cour européenne des droits de l’homme le 27 septembre 2023.



Quelle est la plainte déposée par 6 jeunes militants climatiques portugais contre 32 gouvernements ?


La plainte par 6 jeunes militants portugais contre le changement climatique, qui a été déposée contre 32 gouvernements en septembre 2020, est la plus grande affaire dans le domaine du changement climatique entendue par la Cour européenne des droits de l’homme. Les plaignants, âgés de 11 à 24 ans, présentent comme preuve que le Portugal est profondément affecté par le changement climatique, car il cause régulièrement des incendies dévastateurs, tels que les incendies de 2017 qui ont causé la mort d’au moins 60 personnes.


Les 6 jeunes militants portugais, à savoir André Oliveira, Catarina Mota, Cláudia Agostinho, Mariana Agostinho, Martim Agostinho et Sofia Oliveira, poursuivent 32 pays, dont les 27 États membres de l’UE, ainsi que le Royaume-Uni, la Norvège, la Suisse, la Russie et la Turquie pour les tenir responsables.



Est-ce que 6 jeunes militants portugais peuvent obtenir gain de cause dans la plus grande action en justice climatique contre 32 gouvernements ?


La Cour européenne des droits de l’homme est saisie de l’action en justice la plus importante en matière de changement climatique, où 6 jeunes militants portugais poursuivent 32 pays, dont les 27 États membres de l’UE, dans une affaire historique qui pourrait tenir l’UE responsable de l’insuffisance de leur action climatique.


17 juges débattront en audience publique pour décider si les 6 jeunes militants portugais sont victimes de violations des droits de l’homme pour ne pas avoir pris de suffisamment de mesures au titre des dispositions suivantes de la Convention européenne des droits de l’homme, y compris : leur droit à la vie (article 2), à la vie privée et familiale (article 8) et à l’absence de discrimination (article 14).


D’une part, la Commission européenne souligne que les États défendeurs de l’UE ont augmenté leur objectif de réduction des émissions pour 2030 de manière responsable en adoptant l’objectif de réduire leurs émissions nettes de GES de 55% et en visant à devenir climatiquement neutres d’ici 2050.


Cependant, les plaignants, qui sont 6 jeunes militants climatiques portugais, plaident l’affaire en déclarant qu’ils ne s’appuient que sur des preuves scientifiques qui démontrent que, si tous les pays du monde réduisaient leurs émissions avec le même niveau d’ambition que les 32 pays accusés, le réchauffement de la planète atteindrait quand même un niveau inacceptable de 3°C, voire pire, au cours de leur vie.


L’action climatique historique intentée par 6 jeunes militants portugais contre 32 gouvernements fait valoir que les États défendeurs n’ont pas fixé d’objectifs adéquats pour lutter contre le changement climatique et qu’ils doivent être tenus responsables des conséquences désastreuses.


L’affaire dont est saisie la Cour européenne des droits de l’homme portera sur la question de savoir si les objectifs d’action pour le climat fixés par l’UE sont insuffisants et si un réchauffement climatique de 3°C est une réponse adéquate au changement climatique.


Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) a expliqué que les preuves scientifiques montrent que toute augmentation de température supérieure à 1,5°C serait déjà catastrophique. Le GIEC a déclaré que « chaque augmentation du réchauffement planétaire intensifiera les dangers multiples et simultanés » qui pourraient créer un point de basculement.


« Nous avons présenté des preuves afin de démontrer que les États ont la capacité d’en faire beaucoup plus pour ajuster leurs émissions, et ils choisissent de ne pas le faire », déclare l’avocat Gerry Liston.


Une décision dans le cas des 6 jeunes militants portugais contre 32 gouvernements n’est pas attendue avant 2024. Les décisions de la cour sont juridiquement contraignantes pour les pays membres, et le non-respect de ces obligations rend les autorités responsables d’amendes importantes décidées par la cour.

La question de savoir si les 6 jeunes militants portugais pourront obtenir gain de cause dans la plus grande action en justice climatique contre 32 gouvernements reste à débattre, mais les preuves scientifiques sont du côté des militants.




#actualitésportugal #actualitéschangementclimatiqueportugal #estceque6jeunesportugaispeuventgagneruneactionenjusticecontre32gouvernements #quelleestlaplaintedéposéepar6jeunesmilitantsclimatiquesportugaiscontre32gouvernements #quelleestlaplusgrandeactionenjusticesurlechangementclimatiqueàlaCoureuropéennedesdroitsdelhomme #quandestcequelaCoureuropéennedesdroitsdelhommedécideralactionenjusticesurlechangementclimatique



Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page